10.08.2022

Qu'est-ce que l’inflammation et pourquoi en avons-nous besoin ?

women

 

Écrit par Justyna Wiraszka

Temps de lecture : 4 Minutes

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) classe les maladies non transmissibles parmi les 10 plus grandes menaces pour la santé humaine. Il s'agit de maladies qui ne peuvent pas être transmises d'une personne à l'autre, comme le diabète, le cancer ou les maladies cardiaques. Bien que ces trois maladies puissent sembler sans rapport au premier abord, elles ont toutes un point commun : l'inflammation.

Dans ce blog, nous allons approfondir ce qu'est l'inflammation, ce qui peut la provoquer et si elle est réellement bonne ou mauvaise pour toi. Enfin, nous te donnerons quelques conseils sur la façon dont tu peux réduire ou éviter l'inflammation. 

Rentrons dans le vif du sujet.

Qu'est-ce que l'inflammation ?

Bien que l'inflammation soit un processus complexe, nous allons essayer de rester simples et de t'épargner certains détails.

En un mot, l'inflammation est la réponse de ton système immunitaire à une agression qui endommage les tissus de ton corps. Si tu t'es déjà fait une coupure ou si tu t'es écorché le genou, alors tu as probablement déjà ressenti des symptômes comme un gonflement, une douleur ou une rougeur autour d'une blessure. C'est l'inflammation à l'œuvre. 

L'inflammation est une réponse physiologique importante à divers déclencheurs tels que les infections, les lésions tissulaires, les traumatismes, les radiations ou le contact avec des composés chimiques (par exemple l'alcool, le glucose). Elle minimise les dommages, neutralise le facteur nocif et répare les tissus endommagés. 

En général, on peut distinguer deux types d'inflammation : chronique et aiguë. L'inflammation aiguë est une réaction à court terme à des facteurs dommageables tels que des coupures, tandis que l'inflammation chronique est une réaction prolongée du corps à des blessures durables ou un effet secondaire de certaines maladies chroniques.

Qu'est-ce qui provoque une inflammation ? 

L'inflammation aiguë est généralement causée par des blessures comme les entorses, ou par des conditions comme les infections bactériennes et les virus qui te font attraper un rhume par exemple. Le processus d'inflammation aiguë est rapide et peut être grave.

L'inflammation chronique, ou inflammation chronique systémique (ICS), n'est pas seulement causée par diverses maladies, mais plusieurs facteurs sociaux, environnementaux, économiques et liés au mode de vie peuvent également y conduire.  L'ICS est de faible intensité et persistante et cause de graves dommages aux tissus et organes sur une longue période.

Les ICS contribuent au développement et à la progression de plusieurs maladies qui sont la principale cause d'invalidité et de mortalité dans le monde, comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, le cancer, les maladies rénales chroniques, la stéatose hépatique non alcoolique et les maladies auto-immunes et neurodégénératives (par exemple, Alzheimer). De plus, l'inflammation chronique peut altérer ton système immunitaire, te rendant plus sensible aux infections.

Comment l'inflammation maintient-elle l'équilibre de ton corps ? 

Le corps humain ne peut se développer que dans des conditions optimales et équilibrées (appelé dans le jargon médical: “homéostasie”), ce qui est nécessaire pour le maintien de notre bonne santé et notre survie. 

Il existe de nombreuses menaces à cet équilibre autour de nous, comme les infections bactériennes ou virales, ainsi que les blessures qui endommagent les tissus à cause de coupures, d'engelures, de brûlures, de toxines, d'alcool ou d'irritants chimiques comme le nickel. Lorsque nous subissons une infection ou une blessure, par exemple, le système immunitaire utilise sa panoplie d'outils pour rétablir notre équilibre et nous garder en sécurité en lançant un processus d'inflammation aiguë pour neutraliser ces menaces.

L'inflammation est-elle bonne ou mauvaise ?

L'inflammation est une réponse naturelle aux facteurs qui menacent notre santé. Par conséquent, nous avons besoin de l'inflammation pour nous protéger des blessures ou des infections. 

Cependant, trop d'inflammation peut aussi être néfaste, car les ICS peuvent endommager les tissus au fil du temps, par exemple. Parfois, "trop d'une bonne chose devient mauvaise", et l'inflammation aiguë devient trop intense, causant plus de mal que de bien et prolongeant le temps de récupération. 

Donc, comme pour beaucoup de choses dans la vie, il est important de garder un équilibre sain entre aucune et trop d'inflammation. 

Si l'inflammation est bonne, pourquoi les gens utilisent-ils des médicaments anti-inflammatoires comme l'aspirine ou l'ibuprofène ?

Comme mentionné précédemment, la douleur est l'un des principaux effets secondaires de l'inflammation, et même s'il est important de sentir et d'être conscient qu'une partie de ton corps demande notre attention, il peut aussi être difficile d'y faire face. 

Pour te soulager de la douleur, et en gardant l'inflammation plus ou moins sous contrôle, différents médicaments anti-inflammatoires ont été développés. Cependant, si nous gardons à l'esprit les avantages de l'inflammation aiguë, il est clair que nous ne devrions pas utiliser ces médicaments pour arrêter complètement l'inflammation, mais plutôt pour l'équilibrer.

Les plus connus sont peut-être les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l'aspirine ou l'ibuprofène, ainsi que les stéroïdes, aussi appelés corticostéroïdes, comme la cortisone ou la prednisone. Les AINS bloquent certaines des substances chimiques qui sont libérées pendant l'inflammation, ce qui réduit son étendue et soulage la douleur. 

Les corticostéroïdes sont des anti-inflammatoires très puissants qui peuvent bloquer différentes parties de notre système immunitaire. Comme ils peuvent avoir des effets secondaires graves, ils ne sont utilisés que pour le traitement des maladies qui provoquent une inflammation exceptionnellement exagérée, comme la polyarthrite rhumatoïde.

Comme mentionné, une variété de médicaments nous permet de garder l'inflammation sous contrôle. Pour obtenir les meilleurs conseils sur les médicaments et l'inflammation, tu devrais consulter un professionnel de santé. 

Avant de te tourner directement vers les médicaments, il existe peut-être un moyen de dompter l'inflammation en changeant ton mode de vie. Voyons quelques options. 

Comment réduire l'inflammation dans ton corps

  • Évite les aliments inflammatoires comme les aliments hautement transformés, l'alcool, les graisses saturées et la viande rouge.
  • Mange des aliments anti-inflammatoires comme les fruits et légumes frais, les légumineuses, les poissons gras, les graines et les herbes fraîches. 
  • Bois beaucoup d'eau 
  • Fais de l'exercice régulièrement. Les recherches montrent que l'exercice régulier peut aider à lutter contre l'inflammation à long terme
  • Passe une bonne nuit de sommeil. Des études émettent l'hypothèse que le manque de sommeil peut affecter l'inflammation, bien que d'autres recherches soient nécessaires.   
  • Prends soin de ton intestin avec des pré et probiotiques 

Le Bloom Inflammation Test

Comme tu sais maintenant ce qu'est l'inflammation et comment elle peut affecter ta santé, es-tu curieux de vérifier si tu en es affecté? Une façon de vérifier est de mesurer le niveau de protéine C-réactive (CRP) dans ton sang.

La CRP est un indicateur bien établi de l'inflammation largement utilisé dans la pratique clinique par les professionnels de santé. Il s'agit d'une protéine produite par le foie dans le cadre de la réponse à la phase aiguë de l'inflammation. 

Tu peux mesurer rapidement et facilement ton taux de CRP avec le Bloom Inflammation Test. Tu peux faire le test dans notre Bloom Store à Zurich ou chez l'un de nos partenaires que tu peux trouver ici.

 

Références

Kushner I. Furst DE, ed. UpToDate. Accessed May, 2022. https://www.uptodate.com/contents/acute-phase-reactants?search=Acute%20phase%20reactants&source=search_result&selectedTitle=1~150&usage_type=default&display_rank=1

Stone WL, Basit H, Burns B. Pathology, Inflammation. In: StatPearls. StatPearls  http://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK534820. Published; 2021. Accessed May, 2022.

Calder PC, Ahluwalia N, Albers R, et al. A consideration of biomarkers to be used for evaluation of inflammation in human nutritional studies. Br J Nutr. 2013;109 Suppl 1:S1-34. doi:10.1017/S0007114512005119

Lothar T. Clinical Laboratory Diagnostics 2020. 10. electronic English edition (Clinical Laboratory Diagnostics 2020). https://www.clinical-laboratory-diagnostics-2020.com/k19.html

Pahwa R, Goyal A, Bansal P, Jialal I. Chronic Inflammation. In: StatPearls. Last Update: September 28, 2021. StatPearls http://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK493173. Published; 2021. Accessed May, 2022. 

Hannoodee S, Nasuruddin DN. Acute Inflammatory Response. In: StatPearls. Last Update: November 26, 2020. StatPearls http://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK556083. Published; 2021. Accessed May, 2022. 

Furman D, Campisi J, Verdin E, et al. Chronic inflammation in the etiology of disease across the life span. Nat Med. 2019;25(12):1822-1832. doi:10.1038/s41591-019-0675-0

Sproston NR, Ashworth JJ. Role of C-Reactive Protein at Sites of Inflammation and Infection. Frontiers in Immunology. 2018;9:754. doi:10.3389/fimmu.2018.00754.  

Mayo Clinic Laboratories. C-reactive protein, high sensitivity, serum.  https://www.mayocliniclabs.com/test-catalog/Clinical+and+Interpretive/82047. Accessed May, 2022.

Panier d'achat
Ton panier est vide.
Total

Taxe incluse et expédition calculés à la caisse.